> retour

 

Cette rubrique présente tous les films, restaurés et indexés par les Archives françaises du film du CNC, qui ont été projetés dans le cadre de leur diffusion culturelle depuis 2007.
 

[...] A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
     
 

Naissance de mille villages

   
Naissance de mille villages
Naissance de mille villages © Carlos Vilardebo

Carlos Vilardebo, 1961, France, 18min

1960 en Algérie. L’état déplace les paysans qui vivaient dans les villages de montagne  et les regroupe dans les plaines au sein de centres, souvent très précaires,  où une vie nouvelle commence. Des communautés se créent parfois, alors qu’ailleurs c’est la perte d’identité et la paupérisation qui s’installent.

 

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 10 au 20 décembre 2013 - « 58-68 : retour sur une génération – vers un nouveau cinéma français », une programmation CNC au Centre Wallonie-Bruxelles (Paris)
  • Du 2 octobre au 7 novembre 2014 - Carte blanche au CNC avec la reprise du cycle "58-68, retour sur une génération" à la Cinémathèque de Grenoble (France)
    Lieu de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines)
   
retour en haut  
     
 

Naissance du cinéma

   
Naissance du cinéma

Naissance du cinéma © Les Films Roger Leenhardt

Roger Leenhardt, 1946, France, 42mn

La lanterne magique du XVIIIe siècle est la première tentative connue de maîtrise de l'image animée. De nombreux procédés vont se succéder, qui déboucheront sur l'invention du cinématographe. Après le disque tourbillonnant de Herschel, le thaumatrope, le Belge Joseph Plateau met en évidence le principe de la persistance rétinienne et crée le phénakistiscope. Puis un tambour tournant, le zootrope, permet de suivre une bande mobile à travers des fentes. En 1876, Emile Reynaud crée le praxinoscope, où les fentes deviennent miroirs ; puis le théâtre optique, ruban de toile sur gélatine manié par deux dévidoirs. Entre chaque image, un oeillet préfigure les perforations à venir. Il le présente au musée Grévin jusque vers 1900. Etienne Jules Marey est un précurseur dans l'analyse du mouvement. Il étudie les allures du cheval grâce à un système multiplié d'appareils photographiques ; le vol de l'oiseau avec son fusil photographique, ancêtre de la caméra ; et la marche de l'homme avec la chronophotographie. Après la découverte de la pellicule, le kinétoscope d'Edison est un appareil à lunette à un spectateur. Les frères Lumière organisent enfin la première projection devant un public et inventent la caméra, qu'ils sortent du studio. Le cinématographe est né.

   

Date et lieu de programmation :

  • Mardi 2 novembre 2010 - Histoire du cinéma d'animation au Lux, scène nationale de Valence (Valence, France)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris) ; La Cinémathèque de Toulouse
   
retour en haut  
     
 

Nam Dinh (Tonkin)

   
Nam Dinh (Tonkin)

Nam Dinh (Tonkin), Collection CNC

1915, France, 8mn

Nam Dinh, importante ville de la province du Tonkin, a des rues animées alternant avec des jardins silencieux. Un monument édifié en l'honneur de Lamothe de Carrier, premier résident français de Nam Dinh, révèle l'attachement des habitants à la France. Une avenue plantée de flamboyants mène à la résidence royale. Un mirador en forme de pagode attire les touristes. La visite de la ville se termine dans le quartier indigène, devant une forge primitive et à l'école des jeunes dentellières.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Mercredi 21 décembre 2011 - Festival Le jour le plus Court, en ligne sur le site internet du CNC
  • Mercredi 13 mars 2013 - Trésors des Archives du film : Exotisme et cinéma au Lux, Scène nationale de Valence (France)
  • Du 18 au 24 mars 2015 - Carte blanche au CNC à la Fondation Jérôme Seydoux – Pathé : Voyage plein est (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nantes Sud Aviation

   
Nantes Sud Aviation
Nantes Sud Aviation
© Pierre-William Glenn / Collection CNC

Pierre-William Glenn ; Michel Andrieu, 1968, France, 28min

Sud-Aviation est la première usine occupée par les grévistes en France pendant les événements de mai 1968. Dans cette usine aéronautique de la banlieue de Nantes, le 14 mai, lendemain de la grève générale, le directeur Pierre Duvochel et plusieurs cadres sont retenus de force. Maurice Papon, directeur général de l’usine est invisible. Lors de débats, des désaccords entre le comité de grève, où se trouvent des militants trotskistes et les syndicats, sont mis en évidence au sujet de la détention du directeur et sur le fond des revendications. La vie à l’intérieur de l’usine, où ouvriers et patron vivent maintenant 24 heures sur 24, s’organise pour durer. Une manifestation de 40 000 personnes, rassemblant de nombreux secteurs économiques et les étudiants, défile dans la ville de Nantes pour remettre en cause les fondements de la société capitaliste.

 

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 23 au 30 août 2008 - Carte blanche aux Rencontres cinéma de Gindou autour du thème des mouvements populaires (Gindou, France)
  • Du 10 au 20 décembre 2013 - « 58-68 : retour sur une génération – vers un nouveau cinéma français », une programmation CNC au Centre Wallonie-Bruxelles (Paris)
  • Du 2 octobre au 7 novembre 2014 - Carte blanche au CNC avec la reprise du cycle "58-68, retour sur une génération" à la Cinémathèque de Grenoble (France)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Naples

   
Naples
Naples, Collection CNC

Jean-Claude Bernard, 1927, France, 21mn

Naples s'étend du golfe de Naples jusqu'au pied du Vésuve. Réputée pour son site et la douceur de son climat, Naples attire depuis des siècles les artistes pour sa lumière et les commerçants pour sa situation sur la mer Tyrrhénienne. Les palais et les églises dispersés dans la cité offrent une richesse supplémentaire. Le quartier moderne de Santa Lucia, avec ses hôtels et sa jetée-promenade, attire les vacanciers. Près du port, des pêcheurs halent un filet depuis la mer. Les musiciens, les jardins, les restaurants, les places, les ruelles animées du vieux Naples, où les habitants font sécher le linge sur des cordes tendues au-dessus de leurs têtes, séduisent les touristes.


   

Date et lieu de programmation :

  • Samedi 5 mars 2011 - Séance films anciens au festival du court-métrage à l'Institut français de Naples (Italie)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Naples : Santa Lucia

   
Naples : Santa Lucia
Naples © Association frères Lumière

Société A. Lumière et ses Fils, 1896, France, 1mn

Résumé documentaire : Un omnibus passe dans une rue de Naples où se trouvent quelques voitures à chevaux et des passants.
   

Date et lieu de programmation :

  • Samedi 5 mars 2011 - Séance films anciens au festival du court-métrage à l'Institut français de Naples (Italie)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nationales : Cigarettes : Le Complot contre les Nationales

   
Le Complot contre les Nationales
Le Complot contre les Nationales
© Succession Albert Mourlan

Albert Mourlan, 1925, France, 6mn

Un bureau de tabac, quelque part dans les colonies. De nombreux clients viennent acheter à tour de rôle des cigarettes Nationales pour la plus grande joie de la buraliste. Mais , la nuit venue, une main malveillante vient subtiliser une bonne partie des paquets de Nationales et les remplacer par des Boréales. Heureusement, une Nationale veille et alerte ses soeurs de cet infâme complot. Le lendemain, face aux protestations de plusieurs clients contre la substitution nocturne, les Boréales sont jetées à la rue et les authentiques Nationales retrouvent les poches des clients satisfaits.

 

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Vendredi 13 juin 2008 - Festival d'animation d'Annecy (France)
  • Du 5 décembre 2008 au 15 janvier 2009 - Du praxinoscope au cellulo à la cinémathèque québécoise (Montréal, Canada)
  • Du 2 au 5 décembre 2010 - Films publicitaires français aux 9es sommets du cinéma d'animation de Montréal (Canada)
  • Mercredi 12 septembre 2012 - Ciné-concert L'animation française à ses débuts à la Cinémathèque de Toulouse (France)
  • Du 4 au 10 avril 2013 - Programme d'animations au Festival du film francophone 2013 à Athènes (Grèce)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nègre gourmand

   
Nègre gourmand
Nègre gourmand, Collection Filmarchiv Austria

France, 1905, 1mn

Attablé devant une épaisse tarte à la crème, un Noir s’empiffre allégrement. Il mange avec ses mains, se barbouillant de crème pâtissière, et boit du champagne à la bouteille. Soudain, un homme en colère interrompt brutalement son repas, lui jette la tarte au visage et l’arrose de champagne.


 

 


   

Date et lieu de programmation :

  • Samedi 25 mai 2013 - Films d’archives au Colloque "L'altérité dans le spectacle, le spectacle de l'altérité " à l’INHA (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nègres Ashantis : danse d’hommes

   
Nègres Ashantis : danse d’hommes
Nègres Ashantis : danse d’hommes
© Association frères Lumière

Société A. Lumière et ses Fils, 1897, France, 1mn

Résumé documentaire : Au printemps 1897, dans le village Ashanti reconstitué à Lyon cours du Midi (aujourd'hui cours de Verdun), des hommes dansent à tour de rôle au milieu d'un cercle d'hommes assis, parmi lesquels se trouvent des musiciens. Debout derrière, des femmes frappent dans leurs mains.

Résumé du Catalogue des vues pour Cinématographe, 1907 : Ces vues ont été prises dans un village d'Achantis qui était installé à Lyon, au moment de l'Exposition. Toutes ces vues sont très intéressantes ; leurs titres sont suffisamment explicatifs.

Les vues auxquelles fait référence le résumé du Catalogue des vues pour Cinématographe, 1907 sont les vues 441 à 452 ; 564 ; 565 [520 à 533].

 

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Samedi 25 mai 2013 - Films d’archives au Colloque "L'altérité dans le spectacle, le spectacle de l'altérité " à l’INHA (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nègres, II

   
Nègres, II
Nègres, II © Association frères Lumière

Société A. Lumière et ses Fils, 1903, France, 1mn

Les différents mouvements du cake-walk exécutés par une troupe de gens de couleur qui a connu le plus grand succès.

Bien que le catalogue de vente indique que cette vue a été prise au Nouveau-Cirque, il semble qu’elle a été plutôt tournée à Lyon, lors d’une tournée de la troupe en province, car le décor est similaire à celui de plusieurs autres séries tournées à Lyon.

 

 

 

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Samedi 25 mai 2013 - Films d’archives au Colloque "L'altérité dans le spectacle, le spectacle de l'altérité " à l’INHA (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Néron essayant des poisons sur des esclaves

   
Néron essayant des poisons sur des esclaves

Néron essayant des poisons sur des esclaves
© Association frères Lumière

Georges Hatot, Société A. Lumière et ses Fils, 1897, France, 1mn

Résumé du Catalogue des vues pour Cinématographe, 1907 : Néron fait amener devant son trône des esclaves auxquels on fait avaler des poisons ; l'empereur éprouve un plaisir cruel à constater les souffrances des malheureux qui expirent à ses pieds.

 

 

 

 


   

Date et lieu de programmation :

  • Jeudi 24 février 2011 - 5e festival Zoom Arrière (Toulouse, France)
  • Vendredi 25 mars 2011 - Reprise de la programmation de Zoom arrière à la Cinémathèque de Grenoble (France)
  • Jeudi 7 avril 2011 - Reprise de la programmation de Zoom arrière à l'Institut Jean-Vigo (Perpignan, France)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

New York, coeur de géant

   
New York, coeur de géant
New York, coeur de géant, Collection CNC

1932, France, 18mn

De la vision de New York naît un kaléidoscope d'impressions visuelles et sonores. A la verticalité des gratte-ciels répond le maillage des rues à angles droits. Dressé dans la perspective de la Cinquième Avenue , l'Empire State Building trône sur la ville. Au gré de la déambulation, les images s'entrechoquent : activité d'un chantier de construction, agitation du quartier de Wall Street, voiture blindée, cimetière, chômeurs, carcasses de voitures, manifestation, files d'attente, désespoir de certains visages. Les moyens de communication urbains, en plein essor, perturbent le sommeil par leurs nuisances sonores. Le quartier juif accueille toutes les nationalités de l'Est. Pell Street est la rue des tripots et des pagodes. L'activité portuaire est intense. Le pont de Brooklyn affiche ses haubans et Broadway ses illuminations.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Samedi 10 octobre 2009 - "les 40 ans des Archives françaises du film" à la Cinémathèque française (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Le Nez

   

Alexandre Alexeieff  & Claire Parker, 1963, France, 11min

Un homme trouve un matin un nez dans sa miche de pain. Angoisse du propriétaire du nez à son réveil et stupeur de celui-ci quand il rencontre son appendice nasal qui a sa vie propre... Ce n’était qu’un cauchemar !

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 2 au 6 juillet 2013 - Ateliers "Cinéma fantastique français" au festival du Court en plein air (Grenoble, France)
    Lieu de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines)
   
retour en haut  
     
 

Nicolas : La Belle au bois dormant

   

Alexandre Alexeieff, 1935, France, 6mn

Un prince se promenant dans une forêt arrive devant un château. En pénétrant à l'intérieur, il constate que tous les habitants sont figés. Un livre lui apparaît: "L'âme du vin réveillera la belle." A l'ouverture d'une bouteille, une fée surgit. Aussitôt les habitants s'animent. Le prince arrive devant la belle endormie, l'embrasse et la réveille. Un grand bal est donné où sont invités des personnages de contes de fées.

Premier film réalisé en couleur sur pellicule Gasparcolor.

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 5 décembre 2008 au 15 janvier 2009 - Du praxinoscope au cellulo à la cinémathèque québécoise (Montréal, Canada)
    Lieu de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines)
   
retour en haut  
     
 

Niemandsland / No Man's Land

   
Niemandsland

Niemandsland, Collection CNC

Victor Trivas, 1931, Allemagne, 87mn, avec Georges Péclet, Rose Mai, Hugh Stephen Douglas, Zoe Frank, Ernst Busch ,Renée Stobrawa, Wladimir Sokoloff, Elisabeth Lennartz & Louis Douglas

En août 1914, la mobilisation générale vient mettre un terme à la quiétude de la vie européenne. A Londres, Charly, officier, profite d'une naissance ; à Paris, Charles Durand, ouvrier monteur, file le parfait amour avec Jeannette, une employée d'imprimerie ; un danseur de claquettes noir y rencontre un franc succès ; à Berlin, Emil Köhler, menuisier, savoure la vie de famille ; le tailleur juif, Lewin, célèbre ses noces quelque part en Europe. Tous les cinq se retrouvent en 1918 dans les décombres d'une tranchée dans un no man's land du front. Dans cette poche où la fraternisation finit par s'installer, le Noir, polyglotte, est un élément fédérateur et de distraction lorsque les tensions se ravivent. Leur présence détectée, ils doivent à nouveau faire cause commune pour sortir indemnes d'un pilonnage massif. Quand sonne la fin des combats, ils s'acharnent sur des barbelés, symbole de séparation entre les peuples.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Mardi 21 octobre 2008 - Musée de l'Armée aux Invalides (Paris)
  • Lundi 9 février 2009 - Rétrospective Cinéma allemand lors des 47e rencontres cinématographiques de Pézenas (France)
  • Vendredi 12 mars 2010 - Festival Zoom arrière à la Cinémathèque de Toulouse (France)
  • Jeudi 6 octobre 2011 - Lumière 2011 - Grand Lyon Film festival (Lyon, France)
  • Du 14 octobre au 19 novembre 2011 - Film Preservation Festival au MoMA (New York, Etats-Unis)
  • Du 4 au 8 février 2014 - Histoire(s) du cinéma à la Cinémathèque de Saint-Etienne (France)
  • Jeudi 1er mai 2014 - Carte blanche au CNC lors de la Décade Cinéma et Société (Tulle, France)
  • Mardi 6 mai 2014 - Mémoire à vif : « 1914/1918 : Guerre et Révolutions » au cinéma Le Lido  (Limoges, France)
  • Vendredi 9 mai - Projection au congrès de la FIAF (Skopje, Macédoine)
  • Jeudi 12 juin 2014 - Week-end spécial Grande Guerre - Trésors des Archives françaises du Film : A BAS LA GUERRE ! à l’Hybride (Lille, France)
  • Vendredi 1er et samedi 2 août 2014 - Cycle sur la Grande Guerre à la Filmoteca de Catalunya (Barcelone, Espagne)
  • Du 16 septembre au 2 novembre 2014 - Cycle "Quelle connerie la guerre !" au Forum des Images (Paris)
  • Vendredi 31 octobre 2014 - 44e Rencontres cinéma de Marcigny (Marcigny, France)
  • Dimanche 9 novembre 2014 - Séance d'ouverture officielle du Festival du film de Compiègne (France)
  • Du 8 au 12 novembre 2014 - Cycle "La Grande Guerre au cinéma" au cinéma La Scala (Thionville, France)
  • Dimanche 30 novembre 2014 - Cycle Cycle Grande Guerre à la Cinémathèque de Grenoble (France)
  • Jeudi 15 janvier 2015 - Commémoration du centenaire de la première guerre mondiale à la Cinémathèque de Nice (France)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

La Noce à Monaco

   
La Noce à Monaco
La Noce à Monaco
© Succession Jean Benoit-Lévy

Jean Benoit-Lévy, 1952, France, 11min, avec Françoise Adret ; Edmond Linval ; Roland Cazenave ; Astier ; Oleg Briansky ; Alice Besse ; yvonne Alexander ; Davesne

En 1900, sur une place de village, une baraque de fête foraine propose un jeu de massacre dont les mannequins immobiles représentent des personnages d’un cortège de noce. Des villageois les canardent de balles, quand survient un étrange petit bonhomme, armé d’une sarbacane qui, avec des gestes de magicien, donnent vie aux mannequins. Ces derniers forment alors sur la place un cortège de noce bien vivant et s’attablent à la terrasse d’un café. Le général entraîne la demoiselle d’honneur dans une brillante polka; la belle-mère donne de bons conseils à sa fille tandis que le marié s’impatiente; les nouveaux mariés dansent une charmante valse et les réjouissances se terminent par un quadrille général. C’est alors que le petit homme reparaît et fait rentrer dans l’immobilité et dans la baraque, tout son petit monde de poupées vivantes.

 


   

Date et lieu de programmation :

  • Du 30 avril au 25 mai 2014 - Hommage à Jean Epstein à la Cinémathèque française (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Les Noces de sable

   
Les Noces de sable
Les Noces de sable © Succession Zwobada

André Zwobada, Maroc, 1949, 71 min, avec Denise Cardi ; Larbi Tounsi ; Itto Bart Lahrsen ; Himmoud Brahimi

Dans le Sud marocain, la femme d’un grand chef de tribu meurt en donnant naissance à une fille qui, abandonnée par son père, est élevée par la folle du village.  La princesse s’éprend d’un noble d’une tribu voisine qui devient un caïd et ne peut poursuivre leur liaison. L’histoire d’amour vire à la tragédie.

 

 

 

 

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Vendredi 4 avril 2008 - 19e festival Théâtres au CInéma au Magic-Cinéma à Bobigny (France)
  • Du 2 octobre au 22 novembre 2013 - Rétrospective en hommage à Jean Cocteau à la Cinémathèque française (Paris)
  • Du 7 au 9 février 2014 - Rétrospective Jean Cocteau à la Cinémathèque de Munich (Allemagne)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Le Noël du poilu

   
Le Noël du poilu

Le Noël du poilu © Gaumont Pathé Archives

Louis Feuillade, 1916, France, 44mn, avec Maurice Fleury, Madeleine Farna, Haziza, Gabrielle Fleury, Gaston Michel, Gabriel Signoret & Louise Lagrange

En 1916, dans les tranchées, le caporal Jean Renaud ne peut partir en permission pour Noël, sa femme et sa fille sont restées dans le nord, envahi par l'ennemi. Or, en Touraine, Mme Dartois, marraine du soldat, apprend que Mme Renaud et sa fille font partie d'un convoi de rapatriés, et obtient l'autorisation de les héberger chez elle. Parallèlement, elle intrigue pour que Jean soit libéré de ses obligations au front pour le réveillon. Le soldat arrive et retrouve, ému, sa femme et sa fille, avec qui il pourra fêter Noël.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 14 octobre au 8 novembre 2008 - "L'Europe et la Grande Guerre" au Musée de l'Armée (Invalides, Paris)
  • Dimanche 20 avril 2014 - Projection dans le cadre de l'exposition A l'arrière comme au front, les Isérois dans la Grande Guerre à la Cinémathèque de Grenoble (France)
  • Vendredi 17 octobre 2014 - Cycle Grande Guerre à la Cinémathèque de Grenoble (Grenoble, France)
  • Dimanche 23 novembre 2014 - Cycle Cinéma de la grande guerre : année 1916 à la Cinémathèque française (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

La Noire de...

   
La Noire de...

La Noire de... © Les Actualités Françaises

Ousmane Sembene, 1966, France & Sénégal, 58mn, avec Mbissine Thérèse Diop, Anne-Marie Jelinek, Robert Fontaine, Momar Nar Sene, Ibrahima Boy, Bernard Delbard, Nicole Donati, Raymond Lemeri, Suzanne Lemeri & Ousmane Sembene

A Dakar, Diouana est embauchée chez un couple de Français pour garder les enfants. Elle est heureuse et indépendante. Quelques mois plus tard, elle accepte d’accompagner ses patrons en France. Elle fait la cuisine, le ménage et s’occupe des enfants. Elle devient leur esclave, et se rend compte qu’elle ne pourra pas visiter le pays. Elle est humiliée. Elle reprend le masque qu’elle leur avait donné et refuse de travailler. Les Français ne comprennent pas sa détresse, elle se suicide. Le patron retourne à Dakar pour donner l’argent gagné par Diouana à sa mère. Elle le refuse. L’homme repart vers l’aéroport poursuivi par le masque africain porté par un jeune garçon.

En 1966, le film a reçu le prix Jean Vigo, le prix du meilleur réalisateur Africain de long métrage au Festival mondial des Arts nègres de Dakar et le "Tanit d’or" au Festival international de Carthage.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Samedi 4 mai 2013 - Carte blanche à la 8e édition de la Décade cinéma et société Étranges étrangers  (Tulle, France)
    Lieu de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines)
   
retour en haut  
     
 

Non, tu ne sortiras pas sans moi

   
Non, tu ne sortiras pas sans moi
Non, tu ne sortiras pas sans moi
© Gaumont Pathé Archives

Jean Durand, 1911, France, 6mn, avec Gaston Modot & Ernest Bourbon

M. Pied interdit à sa femme d'aller seule faire des achats aux Galeries Nébuleuses. En colère, il pulvérise les meubles de l'appartement. Devant le courroux de son mari, Madame s'enfuit par la fenêtre. M. Pied la poursuit, bien décidé à la rattraper. Le couple traverse un magasin, y semant le désordre, saute d'un train en marche, avant de finir sa course sur une plage. L'épouse récalcitrante tente, en vain, de fuir à bord d'un bateau à voiles. Obstinée, elle réussit enfin à échapper à son mari en se glissant dans un scaphandrier, grâce auquel elle fait une promenade au fond de l'océan.

   

Date et lieu de programmation :

  • Vendredi 12 février 2010 - Duos éphémères à l'Auditorium du Louvre : Carte blanche à... Camille (Paris)
  • Du 1er au 5 décembre 2011 - 10e Sommets du cinéma d'animation de Montréal (Canada)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

La Normandie

   
La Normandie
La Normandie, Collection CNC

1936, France

Panorama de la Basse-Normandie. La Basse-Normandie, région de bocage et d'élevage, s'étend à l'est depuis la vallée de la Risle, qui accueille l'abbaye du Bec-Hellouin, jusqu'à la presqu'île du Cotentin, à l'ouest. Du mont Saint-Michel au cap de La Hague, et des forêts de l'Orne aux côtes et plages de la Manche, de nombreux cours d'eau parcourent la campagne normande, du sud au nord. Le nombre de châteaux, de cathédrales, d'abbayes ou de manoirs, comme le château du Pin, cadre du Haras national, le château d'O, de style Renaissance, l'abbaye aux dames et l'abbaye aux hommes de Caen, met en évidence la richesse de la région de Guillaume le Conquérant. Le marché au beurre de La Haye-du-Puits permet de voir les costumes et les coiffes régionaux. L'activité économique et industrielle se concentre sur Cherbourg et Caen, alors que l'activité touristique et de villégiature se développe sur les plages de Trouville et Deauville.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Samedi 23 juillet 2011 - Séances "films d'autrefois" sur la Normandie au Centre Rural audiovisuel et culturel (Créances, France)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

La Norvège sans les Vikings

   
La Norvège sans les Vikings
La Norvège sans les Vikings
© La France en marche

René Zuber, France, 1948, 18min

La Norvège ne ressemble ni à la mode de la fin du siècle dernier, ni à l’imaginaire enfantin. On y trouve les barques héritées des Vikings et des chevaux. La statue du roi Olaf, la Fanthofkirke, église en bois transportée de son fjord vers Bergen, ou le tumulus d’un chef viking témoignent de cet âge d’or nordique. Ses côtes découpées de fjords abritent de nombreux ports. L’économie du pays y est affichée, car il exporte de l’huile de poisson, du bois aggloméré et de la pâte à papier, et importe des machines agricoles. Le bateau est le moyen de transport en commun adapté à la géographie du pays. On s’y adonne à la pêche à la truite et au saumon. La forêt occupant un tiers du pays, l’industrie du bois y est florissante. Les maisons nouvelles en bénéficient dans leur charpente. Des toits couverts de végétation ou de pierres plates caractérisent l’habitat rural, clairsemé. Les maisons fleuries sont une tradition bien ancrée. Des musées régionaux d’Art populaire retracent l’évolution de l’architecture campagnarde. Le monument aux morts atteste ici son appartenance à l’Europe. Le mariage traditionnel débute par un lever du drapeau et est l’occasion de réjouissances pour toute la région.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 2 octobre au 22 novembre 2013 - Rétrospective en hommage à Jean Cocteau à la Cinémathèque française (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nos enfants

   
Nos enfants
Nos enfants, Collection CNC

Saul Goskind & Nathan Gross, 1948, Pologne, 77mn, avec Saul Dzigan, Israel Shumacher, Niusio Gold, D. Storlaska, Z. Skzsheshevska, N. Kareni & H. Kestin

En 1947, en Pologne, des enfants juifs ayant survécu à la Seconde Guerre mondiale vont au spectacle de Dzigan et Szumacher. Ces duettistes comiques sont revenus au pays après avoir séjourné en Union soviétique, et ignorent tout de la tragédie vécue par les survivants : les enfants juifs obligés de se cacher, les camps de concentration, le transport des Juifs, les morts de la révolte du ghetto de Varsovie. Le spectacle doit être interrompu lorsqu'un enfant juif les siffle, parce qu'une brioche a été jetée sur scène. En coulisses, l'institutrice explique aux comiques que les enfants ont dû mendier dans le ghetto. Comprenant l'effet de leur geste, Dzigan et Szumacher rendent visite aux enfants, dans leur maison de banlieue. Les enfants chantent et dansent en leur honneur. Les artistes leur jouent une scène de Shalom Aleichem, "L'Incendie dans un petit village". Après avoir écouté d'autres témoignages, les duettistes reprennent leur route. Au moment du coucher, l'institutrice revoit la mort de son enfant.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Dimanche 25 novembre 2012 - Entre documentaires et fictions : le cinéma yiddish dans l'immédiat après-guerre au Mémorial de la Shoah (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Notre-Dame de Paris

   
Notre-Dame de Paris
Notre-Dame de Paris
Collection Cinemathèque de Saint-Etienne

Albert Capellani, 1911, France, 44mn, avec Claude Garry, Henry Krauss, René Alexandre, Stacia Napierkowska & Paul Capellani

Au XVe siècle, à Paris, la bohémienne Esmeralda , danseuse des rues, attise le désir de Frollo, l'âme noire de Notre-Dame. Ce dernier ordonne à Quasimodo, le sonneur difforme de la cathédrale, d'enlever la jeune fille. Mais le sonneur est arrêté par le capitaine de la garde Phoebus et mené au pilori. Quasimodo se prend alors d'affection pour Esmeralda qui a su témoigner de la compassion à son égard. Plus tard, la bohémienne accepte un rendez-vous nocturne avec Phoebus. Ce dernier est poignardé dans un accès de jalousie par Frollo, qui fait accuser Esmeralda à sa place. Torturée, elle est condamnée à la pendaison. Quasimodo la délivre et la met à l'abri à l'intérieur de Notre-Dame. Dénoncée par Frollo, la bohémienne est ramenée par la garde sur l'échafaud puis pendue. Pour la venger, Quasimodo précipite Frollo dans le vide.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 26 juin au 3 juillet 2010 - Festival Il Cinema Ritrovato à Bologne (Italie)
  • Du 6 au 24 mars 2013 - Rétrospective Albert Capellani à la Cinémathèque française (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nourrir la France

   
Nourrir la France

Nourrir la France © ENSMIS - Ecole Nationale Supérieure des Métiers de l'Image et du son

Jean Masson, 1942, France, 9mn

En 1942, la France est confrontée à un problème de nourriture. Avant 1939, la terre était riche et le progrès rendait la vie facile. C'était l'abondance. Avec la guerre, les jeunes ont déserté les fermes, et ce sont les vieux qui travaillent la terre. La production, déjà faible, peine à être acheminée jusqu'aux consommateurs en raison de la pénurie des moyens de transport, ce qui signifie moins de stocks dans les magasins. Pour ceux qui ont de l'argent, le marché noir s'organise. Face à cela, les pouvoirs publics instaurent des restrictions. Des brigades spéciales contrôlent les richesses du pays et leur distribution dans les différentes régions. Par ailleurs, un système de tickets d'alimentation est mis en place pour répartir les denrées parmi la population.


   

Date et lieu de programmation :

  • Du 18 au 21 octobre 2012 - 15e Rendez-vous de l'histoire de Blois « les Paysans » (Blois, France)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nous continuons ! . .

   
Nous continuons ! . .
Nous continuons ! . .
© Union des Juifs pour la Résistance et l'Entraide

M. Bahelfer, O. Fessler, A. Hamza, I. Holodenko & O. Weinfeld, 1946, France, 44mn

Des enfants et adolescents courent, rentrent et sortent de maisons d'enfants au son d'un chant traditionnel juif. Une femme raconte en yiddish... A Paris, des années auparavant, son mari, un couturier, travaille chez lui. En 1940, la mobilisation l'oblige à partir au front, laissant sa femme et sa petite fille. Les Allemands entrent dans Paris et les Juifs sont victimes des lois antisémites. De retour chez lui, le couturier coud son étoile jaune. Les Allemands recherchent les responsables de l'assassinat d'un officier. La femme du couturier est seule chez elle, écoute la radio, s'occupe de sa fille. La voix de celle-ci évoque les rafles d'enfants, d'adultes et de vieillards. La mère et sa fille se font arrêter par la Gestapo et sont internés à Drancy. Des trains partent pour les camps. Sauvés par des réseaux grâce à de faux papiers, certains enfants se retrouvent à la campagne. Puis c'est la Libération. Les cloches sonnent, les drapeaux des alliés flottent, les Allemands sont arrêtés. Paris est libéré. Des plaques officielles commémorent les résistants abattus par les nazis. On fleurit les tombes. L'ouverture des camps de concentration fait découvrir les visages d'enfants et de vieillards. Des discours tentent d'aider les orphelins à surmonter l'épreuve. Dans les maisons d'enfants à Montreuil ou Andrésy, on enseigne la vie en communauté et la culture juive : le sport, la baignade, la cuisine, les travaux ménagers, l'école, la langue yiddish, les danses traditionnelles, le bricolage. Des images de la guerre se succèdent. Des enfants marchant en rang serrés au bord des routes rappellent qu'ils ont été sauvés et chantent : "Mir zeinen do !".

Il s'agit d'un film de propagande bundiste soutenu par l'Union des Juifs pour la résistance et l'entraide (UJRE), qui était une organisation de résistance en France durant l'Occupation. Distribué après guerre dans les réseaux bundistes en France et en Europe, le film comporte exclusivement un commentaire en langue yiddish, sans prise de son directe, et repose essentiellement sur des images d'archives et des reconstitutions.

   

Date et lieu de programmation :

  • Dimanche 25 novembre 2012 - Entre documentaires et fictions : le cinéma yiddish dans l'immédiat après-guerre au Mémorial de la Shoah (Paris)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nous irons à Paris

   

Jean Boyer, 1949, France, 104mn, avec Françoise Arnoul, Philippe Lemaire, Henri Genès, Christian Duvaleix, Maryse Martin, Alfred Pasquali, Georges Lannes, Max Elloy, Nicolas Amato, Martine Carol, George Raft, Henri Salvador & Ray Ventura

Mécontents de la radiodiffusion française, un chanteur de charme et sa fiancée, fille du propriétaire de la gaine « Lotus », un employé de bureau, ancien radio dans le maquis, et un pianiste créent la station de radio clandestine : « Radio X ». Ray Ventura et son orchestre apportent leur concours aux clandestins qui deviennent vite populaires dans toute la France. Recherchée par la gendarmerie sur l’ordre de la radio officielle et par le propriétaire de la gaine Lotus, la petite équipe se déplace sans arrêt. En arrivant à Paris, ils sont devenus si populaires que la radiodiffusion française pardonne et les reçoit dans ses services

Il existe une version un peu plus courte du film également déposée aux Archives françaises du film du CNC.Film restauré par les Archives françaises du film du CNC

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 5 au 17 avril 2013 - 7e festival Zoom Arrière | drÔles de films à la Cinémathèque de Toulouse (France)
    Lieu de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines)
   
retour en haut  
     
 

Nous sommes déjà 150 millions

   

Jacques Letellier, 1952, France, 13mn

Un représentant de commerce ne peut vendre sa marchandise à Thionville comme il le souhaite. Les lois et les taxes bloquent les échanges économiques en France. Cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale le développement économique en France se fait lentement et le chômage ne régresse pas. Dans son discours du 9 mai 1950 à Paris, Robert Schuman lance l'idée d'une Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA). Ces deux produits sont les deux piliers de l'économie. Cette mise en commun de la production du Charbon et de l'Acier est une première étape vers les États-Unis d'Europe où il y a 150 millions de consommateurs. Le traité, signé en 1951, se met en place en 1952. Il établit un marché commun du charbon et de l'acier, la suppression des droits de douanes, et le principe de la libre concurrence. L'élaboration des politiques en matière de charbon et d'acier est sous le contrôle d'une Haute autorité qui a un vrai pouvoir de décision et de contrôle de l'égalité des conditions de production et de circulation. Le représentant de commerce peut maintenant voyager librement pour vendre sa marchandise.

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 26 juin au 3 juillet 2010 - Festival Il Cinema Ritrovato à Bologne (Italie)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; Cinémathèque de Grenoble
   
retour en haut  
     
 

Nous sommes tous des assassins

   
Nous sommes tous des assassins
Nous sommes tous des assassins
© Studiocanal Image

André Cayatte, 1952, France & Italie, avec Louis Arbessier, Antoine Balpêtré, René Blancard, Léonce Corne, Jean Daurand, Guy Decomble, Monette Dinay, Yvette Étiévant, Juliette Faber, Henri Crémieux, Paul Faivre, Anouk Ferjac & Paul Frankeur

Après avoir tué sur ordre, sous l'Occupation, René Le Guen continue à assassiner. Condamné à mort, il retrouve en cellule trois autres hommes promis à l'échafaud. Plus ou moins bien réconfortés par deux prêtres, les quatre condamnés attendent anxieusement le petit jour. L'un après l'autre, ils sont conduits à la mort. L 'avocat de Le Guen, après avoir sauvé son jeune frère, attend inlassablement la grâce qu'il a demandée pour son client au président de la République. Le film se termine avant que les spectateurs aient connaissance de cette réponse.

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 14 au 17 octobre 2010 - Les 13e Rendez-vous de l'Histoire, « Faire justice » (Blois, France)
  • Du 28 juin au 12 juillet 2013 - 12e festival de cinéma Mémoire des Toiles « La Justice » (Bois d'Arcy, France)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

Nuit de Noël

   
Nuit de Noël
Nuit de Noël, Collection CNC

1908, France, 12mn

La veille de Noël, un marin part en mer. Sa femme, attristée par ce départ, est consolée par la compagnie d'un meunier, qui lui fait la cour. Sensible à ses avances, elle passe la nuit avec lui. De retour plus tôt que prévu, son mari surprend l'amant, qui tente de s'enfuir avec une charrette. Mais le mari le rattrape, et le bat, avant de le précipiter avec son attelage dans la mer.

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 28 juin au 5 juillet 2008 - Festival "Il cinema ritrovato" de Bologne (Italie)
  • Du 29 avril au 4 mai 2010 - 57e édition du Festival international Oberhausen du court métrage (Oberhausen, Allemagne)
  • Vendredi 2 novembre 2012 - Atelier Pathé organisé par l'université de Montréal à la Cinémathèque québécoise (Montréal, Canada)
  • Samedi 18 et dimanche 19 mai 2013 - « Screening Nature Network » à la  Whitechapel Gallery de Londres (Royaume-Uni)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

La Nuit enchantée

   
Nuit de Noël
La Nuit enchantée © Raymond Jeannin

Raymond Jeannin, 1943, France, 11mn

Janot, un enfant, s'endort dans le fauteuil de son père. Crocky le lutin profite de ce moment d'assoupissement pour sortir de son livre de contes. Fort de sa prouesse, Crocky emmène Janot en voyage à dos d'oiseau pour lui faire la démonstration de l'étendue de ses pouvoirs. Persuadé de la puissance du lutin, Janot demande à s'envoler vers un pays peuplé d'animaux. Mais au moment où il semble être l'enfant le plus comblé du monde, il est attaqué par un géant.

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 5 décembre 2008 au 15 janvier 2009 - Du praxinoscope au cellulo à la cinémathèque québécoise (Montréal, Canada)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut  
     
 

La Nuit fantastique

   
La Nuit fantastique
La Nuit fantastique, Collection CNC

Marcel L'Herbier, 1941, France, 103mn, avec Fernand Gravey, Micheline Presle, Saturnin Fabre, Jean Parédès, Marcel Lévesque, Christiane Néré, Bernard Blier, Michel Vitold, Roger Caccia, Paul Frankeur, Zita Fiore, Marguerite Ducouret & Charles Granval

Denis, qui vit avec Nina, travaille la nuit aux Halles et étudie le jour. Il cumule ainsi le manque de sommeil et s'endort fréquemment sur les caisses de légumes. Dans ses rêves apparaît toujours une jeune femme mystérieuse dont il tombe amoureux. Bientôt, Denis songe à la dame blanche même dans la journée : endormi, il poursuit son rêve, éveillé, son rêve le poursuit. Il décide de rompre avec Nina, qu'il délaisse, pour pouvoir suivre la femme de ses rêves. Cette nuit-là, épuisé, il s'est de nouveau assoupi lorsqu'une jeune fille, en le frôlant au passage, le réveille, et Denis reconnaît sa dame blanche. Il la suit, croyant toujours rêver... L'apparition va alors l'entraîner dans un univers fantastique où se mêlent magie, amour et intrigue policière, où le rêve devient réalité : l'inconnue s'appelle Irène ; elle a pour tuteur le professeur Thalès, qu'elle assiste dans un numéro d'illusionnisme. Le magicien a imaginé d'escamoter la jeune femme durant ce numéro pour la priver de son héritage. Durant cette nuit fantastique, le rêveur va sauver sa dame blanche d'un danger bien réel ! Et, au petit matin, un baiser de la belle le ramènera à une réalité... bien agréable !

   

Date et lieu de programmation :

  • Dimanche 22 avril 2012 - Rétrospective Films fantastiques français - Fées et créatures surnaturelles programme #2 (Cinémathèque française, Paris)
    Lieu de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines)
   
retour en haut  
     
 

Les Nuits électriques

   
Les Nuits électriques
Les Nuits électriques, Collection CNC

Eugène Deslaw, 1930, France

Les grandes villes, Paris, Berlin vues la nuit uniquement à travers le motif de la lumière électrique. Un défilé d'enseignes lumineuses, de lumière en mouvement, flashes et pluie de lumière, reflets lumineux aboutissant à une pure abstraction de lignes géométriques et de lettres, qui se télescopent par les surimpressions.

 

 

 

 

   

Date et lieu de programmation :

  • Du 12 février au 22 mars 2009 - « Rien que les heures » Promenades parisiennes au Jeu de Paume (Paris)
  • Mercredi 1er avril 2009 - Cycle " La Recherche autour du son et de la musique dans le cinéma" à la cinemateca portuguesa (Lisbonne, Portugal)
  • Samedi 27 et dimanche 28 février 2010 - Eugène Deslaw à la Galerie du Jeu de Paume (Paris)
  • Vendredi 9 avril 2010 - Festival Confrontation 46 à l'Institut Jean Vigo (Perpignan, France)
  • Vendredi 16 mars 2012 - Duos éphémères à l'auditorium du Louvre : « La Nuit m'appelle  » - MoDj (Paris)
  • Vendredi 20 avril 2012 - Duos éphémères à l'auditorium du Louvre : « Un flingue et des roses » - Erik Truffaz et Marcello Giuliani (Paris)
  • Du 30 novembre au 7 décembre 2013 - "L'Avant-garde documentaire français" au 54ème Festival dei Popoli (Florence, Italie)
  • Du 27 octobre au 1er novembre 2015 - Rétrospective Eugène Deslaw au festival international du cinéma documentaire (Jihlava, République tchèque)
    Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) ; CNC à la BnF (Paris)
   
retour en haut