Accueil > > Notice film > quitter le parcours  
  Séance : Dimanche 15 décembre, 18h, en présence de Manuel et Justine Malle  
  Le Voleur  
 


© Gaumont / Collection CNC

 

Numéro de visa : 32148: 
Année de production : 1966
Année de sortie origine : 1967
Date de sortie en France : 22 février 1967
Pays de production : France

Procédé image : Couleur
Procédé couleur : Eastmancolor
Classification sonore : Sonore
Type de métrage : Long
Métrage d'origine : 3300
Durée d'origine : 120

Réalisation : Louis Malle
Scénario et adaptation : Louis Malle ; Jean-Claude Carrière
Dialoguiste : Daniel Boulanger
Auteur de l'oeuvre originale : Georges Darien
Compositeur de la musique : Henri Lanoë
Directeur de la photographie : Henri Decaë
Décorateur : Jacques Saulnier
Chef monteur : Henri Lanoë
Ingénieur du son : André Hervée
Sociétés de production : Les Productions Artistes Associés ; NEF - Nouvelles Editions de Films

Comédiens :
Jean-Paul Belmondo ; Geneviève Bujold ; Marie Dubois ; Julien Guiomar ; Paul Le Person ; Christian Lude ; Françoise Fabian ; Marlène Jobert ; Bernadette Lafont ; Martine Sarcey ; Charles Denner

Forme de l'oeuvre adaptée : Roman
Titre de l'oeuvre adaptée : Le Voleur
Genre général : Fiction
Genre précis : Comédie dramatique

Alors qu'une nuit, Georges Randal cambriole une villa, le voleur revient sur son parcours. Après avoir terminé ses études en province, il était rentré dans la capitale avec l’espoir d’épouser sa cousine Charlotte. Il avait alors découvert que celle-ci était fiancée à un autre, et que l'oncle sous la tutelle de qui, orphelin, on l’avait placé, avait détourné sa fortune. C’est au cours de  la réception donnée pour les fiançailles de Charlotte que, pour se venger et par dépit amoureux, il commet son premier vol de bijoux. Charlotte, qui sait la vérité,  ne le dénonce pas, mais Georges prend la fuite. Dans le train, il tombe à nouveau sur un personnage rencontré lors de la soirée, l'abbé La Margelle qui en fait, est à Bruxelles le chef d’une bande de bandits. La Margelle présente Georges à Roger la Honte, cambrioleur hors pair qui entreprend de lui transmettre tout son savoir. Sa renommée de voleur grandit au fur et à mesure qu’il gagne en expérience et en audace, et Randal finit par s’imposer comme une figure du Milieu à part entière.

Film déposé aux Archives françaises du film du CNC

Lieu de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines)