Accueil > > Notice film > quitter le parcours  
  Séance : Mardi 17 décembre, 16h, en présence de Dominique Segretin (sous réserve)  
  Goto, l’île d’amour  
 

Goto, l’île d’amour
© Argos Films / Collection CNC

 

Numéro de visa : 34428
Année de production : 1968
Date de sortie en France : 24/01/1969
Pays de production : France

Procédé image : Noir et Blanc + Couleur
Classification sonore : Sonore
Procédé sonore : SIS
Type de métrage : Long
Métrage d'origine : 2560
Durée d'origine : 95

Réalisation : Walerian Borowczyk
Scénariste : Walerian Borowczyk
Dialoguistes : Walerian Borowczyk ; Dominique Duvergé
Directeur de la musique : Jean-François Paillard
Directeur de la photographie : Guy Durban
Chef monteur : Charles Bretoneiche
Ingénieur du son : Gérard David
Sociétés de production : Francinor ; Euro-Images ; Les Productions René Thévenet
Producteurs : René Thévenet ; Louis Duchesne
Directeur de la production : Louis Duchesne

Comédiens :
Pierre Brasseur ; Ligia Branice ; Jean-Pierre Andréani ; Ginette Leclerc ; Guy Saint-Jean ; René Dary ; Michel Thomass ; Fernand Bercher ; Michel Charrel ; Raoul Darblay ; André Cassan ; Colette Régis ; Guy Bonnafoux ; Percival Russel ; Ari Arcadi ; Pierre Collet ; Robert Capia ; Maritin ; Steve Kalfa ; Pascale Brouillard ; Hubert Lassiat ; Rudy Lenoir ; Paul Pellardi ; Alain Marco ; Noël Mickely

Genre général : Fiction
Genre précis : Drame

La petite île de Goto a échappé seule au séisme qui en 1887, a englouti le reste de son archipel. Le gouverneur, Goto III, y a érigé un système concentrationnaire où on ne punit pas directement les prisonniers, mais les soumet à un combat singulier. C’est ainsi que Grozo, ayant triomphé de son adversaire, échappe à l’échafaud ; gracié, il se voit confier  trois tâches importantes : nettoyer les chaussures de Goto et de son épouse, Glossia, dont il est secrètement amoureux, soigner les chiens du gouverneur et enfin, veiller à la disparition des mouches. Le lieutenant Gono donne des cours d’équitation à Glossia. Tous deux sont éperdument amoureux et projettent de quitter l’île. Goto les surveille de ses jumelles et un jour, surprend leurs ébats. Il incite alors Grozo, témoin de la scène, à tuer Gono. Mais sans la moindre hésitation, Grozo pointe le canon de son revolver vers Goto, et abat le dictateur. Poursuivant son plan afin de conquérir Glossia, Grozo élimine Gono en le faisant passer pour le meurtrier. Une fois nommé gouverneur de l’île, Grozo libère Glossia, l’objet de tous ses désirs ; épouvantée par la nouvelle de la mort de Gono, elle fuit et fait une chute mortelle dans un escalier.

Le film a reçu le prix George Sadoul et le grand prix de la confédération internationale des cinéma d’art et d’essai

Film et bande-annonce déposés aux Archives françaises du film du CNC

Lieu de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines)