Accueil > > Notice film > quitter le parcours  
  Séance : Mercredi 18 décembre, 18h, en présence de Thomas Luntz et Gérard Zimmermann  
  Les Coeurs verts  
 

Les Coeurs verts
© Les Films Marceau Concordia / René Chateau /Succession Edouard Luntz

 

Numéro de visa : 30889 
Année de production : 1965
Année de sortie origine : 1966
Date de sortie en France : 20 novembre 1966
Pays de production : France

Procédé image : Noir et blanc
Classification sonore : Sonore
Type de métrage : Long
Métrage d'origine : 2529
Durée d'origine : 91

Réalisation : Edouard Luntz
Scénariste : Edouard Luntz
Compositeurs de la musique : Henri Renaud ; Serge Gainsbourg
Directeurs de la photographie : Jean Badal ; Maurice Dugowson
Chef monteuse : Suzanne Sandberg
Ingénieur du son : René Longuet
Sociétés de production : Les Films Raoul Ploquin ; Sodor Films
Producteur délégué : Raoul Ploquin

Comédiens :
Gérard Zimmermann ; Eric Penet ; Maryse Maire ; Françoise Bonneau ; Arlette Thomas ; Paul Préboist ; Jean Dumontet ; Elliot Stein ; Nat Lilenstein ; Serge Rajfus ; Serge Lemkine ; François Dyrek ; Michel Fedoroff ; Michel Puterflam ; Henri Bessière

Genre général : Fiction
Genre précis : Comédie dramatique

Lieu de tournage : Nanterre

Une nuit, une bande d’adolescents de la banlieue parisienne siphonnent de l’essence dans la cité. L’un d’entre eux, Zim, est livré à la police par des habitants et incarcéré. Quelques temps après, en liberté provisoire, le jeune homme croise un autre garçon, Jean-Pierre, qui sort aussi de prison. Tous deux profitent de leur liberté, se promènent dans Paris avant de rentrer à Nanterre où ils retrouvent les copains et les filles. Zim décide de chercher du travail et il est engagé sur des chantiers. Mais Jean-Pierre se montre odieux avec sa mère et continue de traîner sans but dans les terrains vagues. Les sorties au bal donnent lieu à des bagarres entre bandes des banlieues pauvres et jeunes snobs des banlieues chics. Un soir, Jean-Pierre et ses copains pénètrent dans une piscine où ils passent du bon temps, avant de s’attaquer à une épicerie où ils sont surpris par le commerçant qui tire. La police est alertée, et Jean-Pierre est à nouveau arrêté pour vol. Zim tente de l’aider, en vain.

Grand prix du jeune cinéma, Hyères - 1966
Prix de la critique,  Berlin
Prix de l’Académie française

Film déposé aux Archives françaises du film du CNC et à la CInémathèque de Grenoble

Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) - Cinémathèque de Grenoble (Ysère)