Accueil > > Notice film > quitter le parcours  
  Séance : Mercredi 18 décembre, 20h30, en présence d'Antoine d'Ormesson  
  Arrastao, les amants de la mer  
 

Arrastao, les amants de la mer
© Antoine d'Ormesson / Collection CNC

 

Autres titres : Les Amants de la mer, Arrastao ou Les Amants de la mer

Numéro de visa : 30831
Année de production : 1965
Année de sortie origine : 1966
Date de sortie en France : 29 novembre 1966
Pays de production : France

Procédé image : Couleur
Procédé couleur : Eastmancolor
Classification sonore : Sonore
Procédé sonore : SIS
Type de métrage : Long
Métrage d'origine : 2872
Durée d'origine : 106

Réalisation : Antoine d’ Ormesson
Scénaristes: Antoine d’ Ormesson ; Lucile Terrin ; Vinicius De Moraes
Adaptateurs : Antoine d’ Ormesson ; Lucile Terrin
Dialoguiste : Vinicius De Moraes
Compositeurs de la musique : Ubirajara Quaranta-Cabral ; Pierre Barouh
Directeurs)de la musique : Michel Ganot
Chorégraphie : Dalal Achkar
Auteurs des chansons : Antonio Carlos Jobim ; Edu Lobo ; Carlos Lira
Collaboration artistique : Vinicius De Moraes
Directeur de la photographie : François Charlet
Chef monteuse : Alix Paturel
Ingénieur du son : Marcel Royné
Société de production : Sumer-Films
Producteur délégué: Bernard d’ Harcourt
Directeur de la production : Antoine Maestrati

Comédiens :
Pierre Barouh ; Duda Cavalcanti ; Jardel Filho ; Yolanda Braga ; Cecil Thiré ; Grande Otelo ; Amadei Thomas ; Philippe Laurence ; Fregolente ; Flavio Migliaccio ; Alice Teixera ; Cosme Dos Santos

Genre général : Fiction
Genre précis : Drame

Lieux de tournage : Niteroi - Rio de Janeiro - Sud Est du Brésil

Marin sans travail, Jeronimo vient rejoindre son cousin Marcos, pêcheur dans un village de la baie de Guanabara, au Brésil. Marcos aime d’un amour partagé Emaîsa, la nièce de Manoel Ferraz, propriétaire tyrannique et buveur invétéré, qui fait la loi au village et fixe le prix du poisson. Focinho, domestique et trafiquant de drogue, aime Emaîsa sans retour. Il obtient d’une sorcière un philtre d’amour mais par inadvertance, c'est Jeronimo qui le boit, se liant à jamais à Emaîsa. Focinho dit tout à Marcos, puis fait cacher de la drogue chez Jeronimo, qui est arrêté. Marcos épouse Emaîsa. Libéré faute de preuves, Jeronimo la revoit ; ils se jurent un amour éternel. Marcos, à nouveau averti par Focinho, les épargne mais tue le dénonciateur. Jeronimo quitte le village. Mais Luana, éprise de Jeronimo depuis qu'elle lui fut présentée par Ferraz, l'aperçoit en ville en compagnie d'Emaîsa. Jalouse, elle prévient Ferraz, qui envoie des tueurs. Renversée par une voiture en tentant de le rejoindre, Emaîsa vient mourir près du corps sans vie de son amant.

Film et bande annonce déposés aux Archives françaises du film du CNC

Lieu de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines)