Accueil > > Notice film > quitter le parcours  
  Séance : Jeudi 12 décembre, 16h  
  Paris n’existe pas  
 

Paris n’existe pas
© Aïda films / Collection CNC

 

Numéro de visa : 34788
Année de production : 1968
Année de sortie origine : 1969
Date de sortie en France : 22 octobre 1969
Pays de production : France

Procédé image : Couleur
Classification sonore : Sonore
Type de métrage : Long
Métrage d'origine : 2657
Durée d'origine : 97

Réalisation : Robert Benayoun
Scénariste : Robert Benayoun
Compositeur de la musique : Serge Gainsbourg
Directeur de la musique : Jean-Claude Vannier
Directeur de la photographie : Pierre Goupil
Décorateur : Jacques Dugied
Chef monteur : Jean Ravel
Ingénieur du son : Guy Villette
Studio : Studio Davout
Sociétés de production : Opéra ; Lycanthrope Films
Directeur de la production : Jean R. Rognoni

Comédiens :
Danièle Gaubert ; Serge Gainsbourg ; Richard Leduc ; Denise Peron ; Henri Deus ; Grigori Chmara ; Jean Lescot ; Madeleine Damien ; Roger Lumont ; Maurice Bénichou ; Sonia Savrange ; François Valorbe ; Jacques Blot ; Monique Lejeune ; Douglas Read ; Ren Villiers ; Dennis Berry

Genre général : Fiction
Genres précis : Drame psychologique ; Fantastique

Lieu de tournage : Paris

Simon Devereux, peintre que les dérives d’un certain art contemporain déroutent, est en proie à une crise d’inspiration qui l'amène au bord de la neurasthénie. Il a des hallucinations, lors desquelles il voit les objets changer de place devant ses yeux. Peu à peu, Simon s'aperçoit que ces changements traduisent sa capacité nouvelle de se mouvoir dans le temps : il peut remonter de trente ou quarante ans en arrière et prévoir le futur immédiat. Sa fiancée Angela, rédactrice dans un journal de mode, sent Simon lui échapper de plus en plus. Elle le voit s'étioler, mais Simon est en fait dans un autre monde où tout le passé de l'appartement qu'il habite lui apparaît. Ainsi contemple-t-il longuement une jeune femme anonyme de l'entre-deux guerres se coiffer, lire, dormir, dans son intérieur baroque et romantique. Mais ces rendez-vous avec le passé ne sont pas sans danger pour Simon : dans les rues, il ne voit plus ce qui se passe au moment présent et un jour, il est renversé par un camion. Il s'en sort heureusement sans blessures graves et Angela le ramène chez eux. Dans l'appartement, Simon revoit tout leur passé commun, qui défile devant ses yeux comme les visions d'un radioscope. Après ce voyage rétrospectif, il pense être guéri. Mais Simon est-il vraiment capable de reprendre une vie normale ?

Le film comporte des extraits d'Etudes sur Paris, d'André Sauvage.

Film déposé aux Archives françaises du film du CNC et à la cinémathèque de Grenoble

Lieux de consultation : Bois d'Arcy (Yvelines) - Cinémathèque de Grenoble (Isère)