Accueil  
  Une programmation des Archives françaises du film du CNC  
 

Le Fantastique est un genre que l'on n'associe pas spontanément à la production cinématographique française. Pourtant à y regarder de plus près, nombre de films depuis la mise en images des contes merveilleux par les pionniers du cinématographe au prix remporté par Litan en 1982 au festival du film fantastique d'Avoriaz, attestent des relations suivies du cinéma français avec ce genre. Contrairement au cinéma américain ou britannique qui a très vite intégré des personnages « monstrueux » souvent néfastes, le cinéma français a préféré au contraire favoriser une esthétique poétique au travers d'êtres surnaturels. Les fantômes, les fées, les sorcières et les magiciens habitent l'écran de leur présence discrète, faisant ainsi parfois douter des frontières entre le rêve et la réalité.

La programmation conçue à partir des collections des Archives françaises du film du CNC donnait à voir et à revoir ces films trop souvent oubliés aujourd'hui de l'histoire du cinéma français, qui ont enchanté, fasciné et parfois effrayé des spectateurs enthousiastes parfois rassemblés, comme dans les années soixante dix, en communautés de cinéphiles passionnés.

Le CNC a choisi d'accompagner ce panorama d'un ouvrage qui permet d'identifier les filiations et dégager les ruptures qui ont jalonné cette histoire complexe encore à explorer.

Plusieurs films ont été restaurés à l'occasion de cette rétrospective afin de permettre une redécouverte de ces œuvres dans des conditions les plus proches de celles de leur première présentation au public. C'est ainsi un paysage méconnu du cinéma français, recélant cette “beauté terrible” chère à André Pieyre de Mandiargues, qui se dévoilait au regard des spectateurs en quête d'images toujours renouvelées.

Entretien avec Laurent Bismuth sur le Cinéma fantastique français

 
   
 
  . Crédits . Contact logo Cinémathèque française