FAQ  plan du site  contacts  liens  mentions légales  webmaster
 
Document sans titre
   Recherche simple
  titre
  année
  personnalité générique
titre exact
contient
 
Lancer la recherche
Recherche Avancée
Recherche Thématique
Document sans titre
 Centres de consultation
 Glossaire
 Registre public de la Cinématographie

 

Les Archives françaises du film du CNC ont été créées en 1969, à l'initiative d'André Malraux, ministre de la Culture, afin que soient pris en charge, par l’Etat, l’inventaire et la conservation des films anciens, dont ceux sur support nitrate, entreposés dans le fort de Bois d’Arcy.

 
entrée de Bois d'Arcy
  Au sein de l'enceinte historique, la construction de bâtiments répondant à des normes strictes tenant compte de la dangerosité du support en nitrate de cellulose, dont l’utilisation fut interdite à partir des années cinquante, permit d’optimiser les conditions de conservation des films.

Les collections de films anciens et récents se sont alors enrichies de façon conséquente. Aux dépôts volontaires s'est ajouté le
dépôt légal des oeuvres cinématographiques, en vigueur à partir de 1977 et pris en charge par le CNC en 1992.

En 1990, un
Plan pluriannuel de sauvegarde et de restauration des films anciens a reçu l’approbation du Conseil des ministres. Des moyens accrus furent ainsi concédés afin d’accélérer l'inventaire, la restauration et le transfert des films sur un support stable, la pellicule polyester. La mise en œuvre du plan a permis de sauver plus de 15 000 films en 15 ans.
 

Les Archives françaises du film assurent la collecte, la conservation, l'inventaire, le catalogage, la sauvegarde et la restauration des films, ainsi que des activités de formation et de recherche. Au plan national et international, elles participent aux initiatives visant à protéger et promouvoir le patrimoine cinématographique.

Les collections des Archives françaises du film sont constituées de près de
100 000 titres, et composées à parts égales de films de fiction de longs et courts métrages (dont plus de 50% sont français), et de films documentaires dont 90% appartiennent au patrimoine national.

 Télécharger la plaquette au format pdf