retour à l'accueil
un parcours découverte Logo CNC-AFF
Le projet Lumière
 
( 1 2 3 4 5 6 7 )
                 
découverte restauration critique notice extraits crédits
   
 
Malgré le très mauvais état de la seule copie retrouvée, l'importance de cette découverte était telle qu'elle justifiait amplement une restauration, fût-elle coûteuse.
En effet, le film était dans un état extrêmement critique : rayures, sautes d'images, nombreuses collures, moisissures ainsi qu'un début de décomposition sur les intertitres… Au début du 20e siècle, peu de copies étaient en circulation et étaient donc exploitées à l'excès. Une restauration « classique » n'aurait pu remédier à tous ces défauts, aussi le film bénéficia des nouvelles méthodes numériques en partenariat avec la société Centrimage. Ce fut la première restauration entièrement numérique des Archives françaises du film.

 
  Plan n°32 avant restauration Plan n°32 après restauration