Retour  l'accueil
  Bologne 2010 Les intrus Le mystère des perforations Une stratégie pathé ? notice détaillée Crédits
       
  Le mystère des perforations  
   
   

1910 est une période critique pour Pathé qui s'est lancé dans la rémulsion et a refusé le film ininflammable d'Eastman et, sous le coup d'un ultimatum, a volontairement coupé les ponts avec son fournisseur américain. Les stocks sont alors gérés en flux tendus et tous les coups permis comme notamment le fait d'acheter de la pellicule négative via d'autres sociétés, principalement à la Celluloïd Company. Donc l'utilisation de la pellicule américaine pour ce négatif est compréhensible, même si « officiellement » Pathé n'utilise plus ce produit à cette date. Une autre hypothèse est que la copie a été imprimée à Bound-Brook, dans l'usine américaine de Pathé, structure qui serait encore fournie par Eastman. Les mentions portées sur le matériel tendent à la confirmer.

 

  Usine de Bound Brook (cliquer sur les imagettes pour les agrandir)
   
PHO_P_2232 PHO_P_2233
   
Page précédente   Page suivante