Retour  l'accueil
  Bologne 2010 Les intrus Le mystère des perforations Une stratégie pathé ? notice détaillée Crédits
       
  Le mystère des perforations  
   

Les plans utilisés pour la version de 1914 furent donc prélevés et préparés pour la réalisation de cette bande, puis reconditionnés à un moment ou un autre de leur longue existence avec les autres plans restant, le cas échéant, référencés à leurs titres originaux. C'est très probablement au moment de ce prélèvement que la perforation supplémentaire a été effectuée sur le négatif du film de Zecca et Andréani. Les recherches menées dans les archives conservées à la Fondation Jérome Seydoux -Pathé montrent que lorsque les négatifs commençaient à s'abîmer après de multiples passages dans les tireuses, et donc à manquer de fixité, on effectuait une reperforation mécanique, à chaque image, généralement sur la deuxième ou la troisième paire de perforations.

   
   
Ce trou agrandi devenait alors la référence de calage pour les tireuses. Celles-ci étaient équipées d'un système de griffes extensibles qui s'adaptaient à cette nouvelle disposition de la pellicule. On assurait ainsi au film une fixité absolue, à la fois longitudinalement et latéralement.
 
   
Page précédente   Page suivante